Quelles différences entre yoga et la yogathérapie ?

Les étudiants demandent souvent quelle est la différence entre le yoga et la thérapie par le yoga. La source, l’essence est la même : unité, équilibre, harmonie.

Mais on ne va pas à un cours de yoga de la même manière qu’on va à une Yogathérapie.

En tant que professeur de yoga, j’avais le sentiment de ne pas être suffisamment formé pour soutenir les étudiants qui arrivent avec certaines pathologies. J’avais peur de faire des « choses stupides ». J’étais conscient que toutes les postures n’étaient pas recommandées pour tout le monde. Ce que j’ai aimé, c’est l’adaptation à chaque personne.

Comme j’étais dans une démarche d’accompagnement très thérapeutique, je me suis rapidement tourné vers un soin yoga, la yoga thérapie.

yoga thérapie

 

Les différences entre le yoga et la yogathérapie

Une approche large et spécifique

Les cours de yoga sont principalement des cours de groupe. Ils visent un bien-être global, une détente, mais ils ne visent pas une pathologie. Le choix de la classe est plutôt déterminé par le style de yoga et l’intensité souhaitée.

De nombreux professeurs de yoga ne sont pas formés à l’approche pathologique, c’est-à-dire adaptée à chaque personne (on ne travaille pas avec un asthmatique de la même manière qu’avec une personne atteinte d’hyperthyroïdie).

C’est tout à fait logique, car ce n’est pas le but d’un cours de yoga : les gens ne viennent pas dans le but de résoudre une pathologie particulière, bien que les bienfaits du yoga puissent soulager de nombreuses affections à long terme.

Thérapie par le yoga

En ce qui concerne la yogathérapie, il s’agit – comme son nom l’indique – d’une approche thérapeutique qui vise à accompagner la personne dans certaines pathologies.

C’est pourquoi la thérapie de yoga est généralement pratiquée sous forme de conseils individuels, avec un suivi très régulier et précis et des exercices effectués entre les séances.

Il existe des cours de yoga thérapeutique en groupe, mais ils seront moins précis que les cours privés. Ils permettent cependant de donner les clés d’une pathologie précise (par exemple, des douleurs lombaires, des problèmes de fertilité, etc.)

La thérapie par le yoga s’adresse à la fois aux pathologies physiques (problèmes digestifs, douleurs articulaires, allergies…) et aux pathologies émotionnelles (insomnie, stress, colère…) Les deux sont évidemment très liés.

Les cours de yoga, en groupe ou en privé, consistent généralement en une série de postures plus ou moins dynamiques, de respiration et de relaxation.

Dans la thérapie de yoga, chaque cours est structuré en fonction de la personne, avec le soutien approprié. Il n’y a pas forcément de séquences, pas même de salutations au soleil, mais une construction de certaines postures parfaitement adaptées à la pathologie de la personne.

Le thérapeute de yoga est donc dans un processus d’accompagnement, de suivi.

Professeur de yoga ou thérapeute de yoga ?

De nombreux professeurs de yoga ne sont pas des thérapeutes de yoga, et tous les thérapeutes de yoga ne sont pas des professeurs de yoga.

Dans le cadre des diplômes de shantyoga, les professeurs de yoga ne sont pas qualifiés pour donner des cours de groupe classiques (en fait, ces derniers nécessitent un apprentissage de la gestion du groupe et de l’énergie, une approche philosophique et spirituelle du yoga, des séquences spéciales…) En revanche, ils sont spécialisés dans les consultations personnalisées, parfois à l’hôpital.

Les professeurs de yoga qui ne sont pas des thérapeutes de yoga n’ont pas nécessairement une vocation pour une pratique de soins particuliers.

Entre le yoga et la thérapie par le yoga, il n’y a rien de bon ou de mieux, ni de contradiction. Ces pratiques sont complémentaires et s’adressent à des groupes cibles potentiellement différents, même si l’objectif n’est pas le même. Tout est parfait, cela dépend vraiment des souhaits de chacun.

yogathérapie

 

Comment fonctionne une séance de yogathérapie ?

La première consultation

En règle générale, au moins deux consultations sont nécessaires. La première est une consultation de type « rencontre et accueil » entre le thérapeute et la personne. Cette session prend du temps, car il est important de répondre à tous les besoins et attentes de la personne de manière précise et globale : physique, mentale, émotionnelle, énergétique, etc.

Les premiers conseils et les différents exercices permettent à la personne de marcher avec un cadre qui peut être suivi jusqu’à la prochaine session. Ensuite, le nombre de séances dépend de chaque personne, de la pathologie et de l’investissement personnel entre les séances.

La/les séance(s) suivante(s)

Les sessions suivantes commencent par un bref examen du temps entre les sessions, un cours adapté et ensuite des recommandations. Enfin, le thérapeute de yoga et la personne conçoivent un programme pour les prochaines semaines.

La personne qui est suivie en thérapie de yoga doit être impliquée dans le processus. Il s’agit en effet d’un processus long et profond. Son but est d’aller à la racine du problème et pas seulement d’apaiser la manifestation de la pathologie.

Contre-indications

Il n’y a pas de contre-indication en tant que telle à la pratique de la thérapie par le yoga (contrairement au yoga), car elle est parfaitement adaptée au cas par cas.

Il est possible que certaines pathologies vous empêchent d’adopter une posture. Dans ce cas, le thérapeute de yoga travaillera sur les visualisations, la relaxation, les conseils nutritionnels, etc.

Thérapie par le yoga

L’approche doit être aussi holistique que possible. Ainsi, dans la thérapie par le yoga, elle inclut l’approche de la médecine naturelle (Ayurveda, naturopathie, aromathérapie, lithothérapie…) pour donner à chacun les clés de la compréhension personnelle.

Formation en yoga thérapie

L’objectif est de vous permettre de devenir progressivement autonome dans votre processus de guérison. Cette approche est très holistique, et ne se limite pas à la posture ou à la respiration.

Une gamme de thérapies large et variée nous permet de mieux nous adapter à ce qui « parle » le plus à chaque personne. Ainsi, nous vous écoutons et suivons vos sentiments et votre sensibilité.

Cependant, il est important d’être attentif. Prévenez toujours votre professeur en cas de pathologies spécifiques, car certaines postures sont contre-indiquées (par exemple, glaucome, problèmes cardiaques, asthme, « feu » excessif, etc…).

 

Quelles différences entre yoga et la yogathérapie ?
4.9 (98%) 32 votes